I love 6.9
Essuie-glace moins cher !

Lu, vu ou aperçu sur la Mercedes 450 SEL 6.9

page People si vous préférez !

"Au-delà de toutes choses il y a la Mer"... cedes !
Seneque
Mercedes 450 SEL 6.9 en forêt
Mercedes 450 SEL 6.9 couleur bleu minuit (904)
fond d'écran gratuits à télécharger (2048 x 1536 Pixels chacun)
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 sombre
sombre
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 or gold
or
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 glace artic
glace
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 solarisé
solarisé
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 tourbillon
tourbillon
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 pivot
pivot
fond d'écran Mercedes 450 sel 6.9 vague
vague

La Mercedes 450 SEL 6.9 de Claude François, la plus célèbre 6 LITRES 9 française

éclair flashAdjugée aux enchères 92000€(*) tous frais inclus à un heureux enchérisseur européen, le 5 septembre 2015 par Bonhams Lot n°27 au Château de Chantilly (Oise 60)éclair flash
Lire le Communiqué de presse.
(*) et non 97500€ comme on peut lire dans la presse déchaînée ! cf Bonhams Lot n°27

"Cette pièce unique de notre patrimoine culturel ne doit pas échapper à la France !" clamait en vain Guy Birenbaum sur France Info, s'adressant à la Ministre.

Hélas si, elle est partie, selon toute probabilité en Allemagne ? (à vérifier), comme celles de Mireille Mathieu, Alain Delon, etc. (lire plus bas) !

Quant au prix neuf d'époque, sachez que le tarif 1976 s'élevait à 197400 FF TTC (TVA à 33% incluse !), ce qui équivaut à 124697€ en euros 2017 convertisseur franc-euro.

Note sur les prix automobile en 1976 : pour fixer les idées, UNE Mercedes 450 SEL 6.9 à 197400FF TTC permettait d'acheter QUINZE "2CV Spécial" à 12700FF ou 3.5X "Citroën CX Prestige" (alors la plus chère à 56000FF) ou UNE Porsche Turbo à 178500FF ou QUATRE "Peugeot 604 SL V6" à 46000FF ou encore QUATRE "Renault 30 TS automatic" à 45300FF, etc. Seules les Rolls Royce damnaient le pion à la Mercedes 450 SEL 6.9 ... au moins sur le chéquier avec "au top" la Rolls Royce Camargue à 453000FF (en revanche sur la route c'était une tout autre histoire...). Ainsi que la Ferrari BB à 210000FF, la Lamborgini Countach à 215000FF et l'Aston Martin V8 à 232000FF. Source : Le Salon de l'Auto 1976, numéro spécial de l'Auto-Journal du 01/09/76.

Vu son pedigree, la Mercedes de Cloclo s'est donc vendue à un prix raisonnable qui constitue néanmoins, encore en 2018, le record d'enchères en Europe pour ce modèle Mercedes 450 SEL 6.9 !
Sur les prix du neuf d'origine année par année lire page Présentation

ruban


Cette voiture historique subit l'attentat du 26 juin 1977 (video plus bas)

Lorsque Cloclo s'amusa sur l'autoroute à doubler une une Citroën CX pleine de gangsters du sud-banlieue complètement bourrés et armés de 9mm, ces derniers prirent mal l'affaire et tirèrent à vue (11 points d'impact). Autant préciser qu'en accélérant à fond, comme savait le faire Cloclo, la CX fût incapable de suivre le bolide qui transportait des passagers... et des plantes dans le coffre (qu'il ne voulait toutefois pas secouer) !

La Mercedes 6.9 est un modèle mécaniquement remarquable. Elle possède non seulement le plus gros bloc moteur produit de ce côté de l'Atlantique depuis la guerre (6834cm3), mais aussi une suspension hydropneumatique qui assure une assiette constante quelle que soit l'accélération ou le freinage.

On peut donc crânement affirmer que CETTE VOITURE la Mercedes 450 SEL 6.9 SAUVA LA VIE DE CLOCLO et de ses passagers, ainsi que celle des plantes dans le coffre !

La voiture à Cloclo immatriculée 327 BJX 75 (puis 2388 JQ 46) fut produite en 1976, numéro de châssis WDB 11603612001097 (la 1097e produite sur un total de 7380).

Carrosserie bleu marine (pas d'origine lire plus bas) et intérieur cuir beige ('bambou' n°204) avec téléphone 8W de voiture (antenne sur la malle arrière).

La boîte de vitesse automatique était de série, tout comme la suspension hydropneumatique et autres nouveautés à l'époque (lire Présentation)

2 photos à gauche prises devant le 122 boulevard Exelmans (Paris 16e).
Sur ces photos la couleur de la 6.9 de Cloclo semble 'bleu minuit' (ref. Mercedes 904) mais d'après Bonhams en fait la peinture serait un bleu marine personalisé au goût de Cloclo car d'origine elle était marron (détails ci-dessous)

Claude FRANÇOIS et sa Mercedes 6.9
clic sur l'image pour voir la video après l'attentat du 26/6/1977
Claude FRANÇOIS et sa Mercedes 6.9
(clic sur l'image pour ouvrir le site)
la Mercedes 450 SEL 6.9 fut produite de 1975 à 1980 à 7380 exemplaires. En France vendue à l'époque pour 185000 FF TTC en 1975, convertir en € d'aujourd'hui (39 cv fiscaux et TVA à 33% incluse !)

Avec sur ce site la photo du Permis de conduire de Cloclo
délivré le 02/09/1958 à Monaco
(avec son adresse d'alors au 46 bd. Exelmans Paris XVIe)
Mercedes 450 SEL 6.9 de PERRIN ex-Claude FRANÇOIS


Video après l'attentat sur l'autoroute du 26/6/1977 (source INA)

Cette voiture fût rachetée par Alain-Dominique et Marie-Thérèse PERRIN (ex-attachée de presse de Cloclo) et coula des jours heureux à Cahors. Source : La dernière nuit de Claude François par Bertrand Tessier.

La Mercedes de Cloclo fut ensuite vendue aux enchères au Château de Chantilly le 5 septembre 2015.


Tout savoir sur la Mercedes 450 SEL 6.9 de Cloclo vendue aux enchères

Comme toutes les Mercedes, on en apprend beaucoup à ouvrir le capot ! Les options sont en effet listées sur cette plaque (crédit : Bonhams). Liste de tous les codes options Mercedes page Télécharger.

les options de la Mercedes 450 SEL 6.9 de Claude FRANÇOIS

On lit un numéro de carrosserie 11603612000624 en apparence bien antérieur à celui du châssis 11603612001097 (624 contre 1097). En fait Mercedes remettait à zéro du compteur carrosserie chaque année. Ce serait donc la 624e carrosserie montée en 1976 (+ les 474 exemplaires produits en 1975 = 1098, soit quasi le numéro du châssis 1097 ce qui est cohérent).

404 couleur d'origine brun milan (idem voiture d'Alain Delon ci-dessous)
531 Antenne automatique (avec installation de radio)
592 Verre athermique tout autour, lunette arrière chauffante (verre laminé), filtre fréquence
629 Version pour la France
812 2X haut-parleurs stéréo sur la plage arrière
877 2X liseuses individuelles arrière
510 Radio Becker Monza Cassette stéréo

note : l'installation radio (HP, antenne, radio Becker Monza) était livrée de série sur les versions France (pour ces premières 6.9). Le climatiseur était de série donc le verre athermique aussi. En fait la 6.9 était la première voiture livrée 'toutes options' chez Mercedes !

La seule réelle option sur cette auto reste les liseuses à l'arrière et le téléphone.

On en déduit aussi que l'option la plus chère, ce téléphone de voiture a été rajouté en France. Mercedes proposait en option le Becker (option Mercedes n°351) ou TeKaDe (option n°263) absents sur la plaque. Ce radio-téléphone a disparu, laissant pour seuls vestiges l'embase de l'antenne sur le coffre et le support de l'émetteur-récepteur au fond du coffre sur la cloison masquant le réservoir.

Notez aussi le montage d'époque d'une fanfare Marchal à trompes (pompe à dépression rouge à droite sous le capot).

Quant à la couleur d'origine brun milan 404, elle confirmerait que la voiture a été repeinte (en bleu foncé). Ça devrait se voir aux entournures.

Sur les photos par Bonhams : la voiture est très belle et sans grosse fausse note avec 117690 km au compteur.

Moteur n°100985-12-001127. Ce qui correspond presque sûrement au moteur d'origine (30 numéros d'écart = moteurs stockés ou changés). Sur les photos de Bonhams, la tête d'allumeur semble neuve. Il suffira de changer les durites autour du moteur (voire aussi les faisceaux haute et basse tension) pour que ça reparte fort !

Les phares en version France étaient jaunes (cache jaune pour les antibrouillards et ampoule H4 jaune à iode pour les phares), je pense donc qu'ils ont été changés. Ce qui est une bonne chose vu leur prix neuf.

Notez quand même l'autoradio pas d'origine, les pneumatiques qui ne sont pas les Michelin XWX d'origine mais des Maxxis Ma-1 (avec probablement un indice de vitesse inférieur à V -mais ça passe au CT). Petite énigme : à quoi sert le petit bouton devant le levier de vitesse (sans doute pas d'origine) ?

ruban

AUTRE VÉHICULE TRÈS INTÉRESSANT DE CLOCLO : un coupé Mercedes Mercedes 450 SLC de 1973 (série 107) bleu métallisé intérieur cuir noir (137000km) mis en vente samedi 15 mars 2014

C'est un des tout premiers véhicule à moteur M117, un V8 mythique et increvable. Ces coupés à moteur 4.5L puis 5.0L se sont illustrés en rallye (Bandama Côte d'Ivoire, Paris-Dakar etc.)

La boîte de vitesse automatique était de série sur toutes les Mercedes 450 berline, limousine, cabriolet ou coupé.

Type mine WDB 107024 (numéro de châssis ?)

Lot n°250 estimation 9000/12000 euros par Coutau-Begarie 60, av de la Bourdonnais - 75007 Paris. Tél : 01 45 56 12 20

Adjugé, vendu 16.248€ ! Prix de vente final au marteau (clic sur image)

Claude FRANÇOIS et son coupé Mercedes 450 SLC



le coupé Mercedes 450 SLC de Claude FRANÇOIS en vente

À mon humble avis, un des plus beaux coupés produits par Mercedes et à l'heure actuelle plutôt sous-coté par rapport à son petit frère, le cabriolet SL qui était pourtant à l'époque moins cher en sortie d'usine !

Sur les photos elle semble plus courte qu'en réalité (4,74m) avec son superbe capot en alliage léger, démesuré à la façon des Mustang.

Seul défaut très mineur de ce modèle Mercedes : bizarrement les essuie-glace reposent côté conducteur ! alors que sur les berlines c'est logiquement l'inverse.

Sachez aussi que ce modèle Mercedes 450 SLC s'illustra en rallye (grand poster Daimler) fin seventies avec des modifications mineures (renforcement des trains roulants, phares additionnels). Il fut suivi par le 450 SLC 5.0 plus rare et léger mais aussi plus fragile (moteur en alliage) qui gagna la 11e édition du Bandama Côte d'Ivoire 1979 en raflant les 4 premières places ! (source).

Mécaniquement, le moteur V8 en fonte à injection électronique de 4.5L (monté aussi sur les berlines 450 SE, limousines 450 SEL et cabriolets 450 SL) est un des plus endurants jamais produits : pour ainsi dire, les casseurs n'en vendent jamais -sauf défaut total d'entretien ce qui peut arriver aux Mercedes qui paraissent inusables à leur propriétaire...

En effet, le V8 de son petit nom M117 de 4,5L de cylindrée tourne très lentement et est rarement sollicité pleins gaz ! Une valeur sûre.
Jusqu'en 1975, l'injection était électronique (Bosch D-jetronic) -comme sur cette 450SLC de Cloclo- avant de devenir mécanique (Bosch KA-jetronic) après.



Mercedes 450 SL SLC SE SEL sur anneau de vitesse


Hommage au M117 ! Sur cette photo sympathique (Copyright Daimler AG) prise sur l'anneau de vitesse on voit :
DEVANT (série W107) à gauche un cabriolet Mercedes 450 SL à droite un coupé Mercedes 450 SLC (voiture de Cloclo)
DERRIÈRE (série W116) à gauche une berline Mercedes 450 SE et à droite une limousine 450 SEL (idem Mercedes 6.9 de Cloclo).

Les 2 Mercedes de Cloclo sont celles de droite. De mon point de vue, sans doute les meilleures voitures du monde à l'époque (seventies) ! que ce soit en mécanique, en tenue de route et performances ou en sécurité (en revanche pour le confort et les gadgets allez plutôt chez Rolls...)

notez au passage que les rétroviseurs à droite étaient encore à l'époque une option chez Mercedes, même sur ces modèles haut-de-gamme

Prix d'époque en France en 1973 (prix clés en main TVA à 33% incluse) : Mercedes 450 SE : 78457FF, Mercedes 450 SEL : 91957FF, Mercedes 450 SL : 89700FF TTC, Mercedes 450 SLC : 101757FF

Pour repère en 1973, la Citroen SM injection était vendue 62500FF (le double de la DS 23 Pallas Injection à 31545FF), l'Alpine A310 Coupé 49980FF, l'Opel Diplomat 2800E 49470FF, la Porsche Carrera Coupé 90100FF, la BMW 3.0 CSI 69870FF, etc.

Prix d'époque en 1976 (TVA incluse) : Mercedes 450 SE : 109200FF - Mercedes 450 SEL : 125800FF - Mercedes 450 SL : 119800FF - Mercedes 450 SLC : 137800FF

Au catalogue Mercedes, le cabriolet SL était donc moins cher que la limousine SEL, elle-même dépassée par le coupé SLC ! Aujourd'hui c'est l'inverse en collection... Berlines et limousines sont souvent sous-cotées ! et le cabriolet SL bêtement plus recherché que le coupé SLC, pourtant plus élégant (les 18000F de différence s'expliquent par l'empattement et le capot en alu plus longs + finition)...

Mercedes 450 SEL 6.9 de Mireille MATHIEU

couleur bleu nautique métallisé et sellerie cuir couleur 'parchemin' n°205 (crème)

Notez que Mme Mathieu n'a pas daigné répondre à ma demande de renseignements (+ photo avec elle) sur ce véhicule, ni d'ailleurs sur sa Mercedes 600 ! Sans doute ces véhicules font-ils trop riche pour l'image qu'elle tient à afficher (pôvre partie de rien, etc.).

aujourd'hui en Allemagne en Norden-Nordeich, c-a-d juste au-dessus des Pays-Bas (clic pour voir la collection)

Mercedes 450 SEL 6.9 à Mireille MATHIEU Mercedes 450 SEL 6.9 à Mireille MATHIEU Mercedes 450 SEL 6.9 à Mireille MATHIEU

Mercedes 450 SEL 6.9 de Alain DELON

couleur n°404 Brun milan métallisé - Milanbraun metallic
aujourd'hui en Allemagne (clic pour voir la collection)

Mercedes 450 SEL 6.9 à Alain Delon

La 6.9 de Niki Lauda

Immatriculée en Suisse 887 Z 646, le pilote de F1 la préférait à sa Ferrari, qui avait moins de place dans le coffre et était finalement à peine plus rapide ! (photo pour bientôt)

Vu sur le Bon Coin : Mercedes 450 SE de Régine

Contexte historique : la 450 SE sortit en 1973, c'est donc une des toutes premières 450 !
Elle reprenait alors le flambeau de la plus grande classe S à la 350SE (sans égaler toutefois la 600, à part)

1974, moteur M117 à injection électronique avec 122000km, boîte de vitesse automatique, options...
et d'après l'annonce, ce fut la Mercedes de Régina Zylberberg !

Tout ceci peut justifier le prix (à voir suivant réel état mécanique)

Mercedes 450 SE à Régine

Mercedes 450 SEL de Stanley KUBRICK

Conduite et préservée par son chauffeur Emilio d’Alessandro, qui fut pilote de course Formule Ford

Mercedes 450 SEL à Stanley KUBRICK
Emilio d'Alessandro devant la 450 SEL W116033 à conduite à droite (donc les essuie-glaces reposent côté passager à gauche)


"il avait une 450 SEL dorée qu’il avait notamment écrasée contre la maison mais qui était aussi connue pour être le moyen de transport préféré de ses chats. Il y avait également une 350 SE rouge dont on se servait pour le tournage de ce film d’horreur légendaire (The Shinning). Avant que ces modèles ne fassent leur apparition, Emilio conduisait et prenait soin de la fameuse « White Mercedes » du réalisateur, une 280 SEL devenue vraisemblablement la voiture la plus emblématique de toutes celles que Kubrick a pu acheter". Il la donna à Ryan O’Neal, l’acteur principal de Barry Lyndon.

Puis en 1985 une 500 SEL gris foncé (W126036), qui rappelons-le était alors le sommet de la gamme Mercedes (avant que ne sortent les 560 SEL SEC ou SL). Et enfin un UNIMOG jaune, que seul son chauffeur savait conduire ! (encore un véhicule mythique à 16 vitesses car les Unimog ont autant de vitesses en 2X4, 4X4 démultipliée et rebelotte en marche arrière soit 4X4=16)

Notez : c'est fou comme ces W116 ont tellement plu, tellement donné et qu'aujourd'hui plus personne n'y attache d'importance, jusqu'à les confondre avec des Mercedes 200. Misez aujourd'hui, vous serez bientôt récompensé !

Emilio d'Alessandro et Stanley KUBRICK
Emilio d'Alessandro et Stanley KUBRICK

Vendue : Mercedes 450 SEL de Françoise Sagan

Très belle auto brun milan avec toit ouvrant arrière, intérieur cuir havane sur mesure, sièges avant chauffants

Salon Rétromobile, Paris
Vendue sans prix de réserve le 8 févr. 2013 à 14:00
par Artcurial Lot 305

Châssis WDB 116033 12 092089 c'est donc une Mercedes 450 SEL mais pas une 6.9

Mercedes 450 SEL à Françoise SAGAN

Attention malgré le clin d'oeil sur la malle arrière ce n'est pas une 6.9, mais très belle voiture 450 SEL tout de même, avec intérieur sur mesure tout en cuir havane (sièges et même les garnitures de portes) ! Quant au moteur V8 : inusable ! Doté d'une injection mécanique (à partir de 1975), l'injection fut électronique de 1972 à 1975.

Adjugé, vendu ! Le "char" à FS a trouvé preneur à 11914€ (prix final taxes et frais compris), de même qu'une

MERCEDES BENZ 600 SWB (lot 337) de 1976 adjugée TTC 92926€ "Merci de noter que la marche arrière ne fonctionne pas"

Le cabriolet Mercedes W107 de JR (Dallas)

Un petit clin d'oeil aux célébrissimes et indémodables cabriolets W107 des seventies et eighties !
Apparement un SL 500 (?). JR conduisit aussi des W116 et W126 dans les films.

Mercedes cabriolet W107 à JR Dallas


Les Mercedes 6.9 dans les films

Bien que peu cinéphile pour ma part, on peut signaler quelques perles :

Le gendarme et les gendarmettes avec Louis de Funès (son dernier film)



La Mercedes 450 SEL 6.9 qui apparaît en est vraiment une avec le spoiler inférieur. Le film, sorti en 1982 fut visiblement tourné au début de la décennie quatre-vingt, à en juger par les véhicules alors disponibles. Rien que pour les anciennes, ce film vaut le coup d'oeil : 2CV, Mehari, Estafette, R20 TS, R18 break, Mercedes série W109 (laquelle ?) et tant d'autres... entre les cascades de Rémi Julienne !

Un film automobile vintage en l'honneur des femmes et du renseignement au début de l'informatique...

ruban

C'était un Rendez-vous par Claude Lelouche. Une Mercedes 6.9 traverse Paris à l'aube sans tenir aucun compte du Code de la Route... (avec la bénédiction et la poignée de main du Préfet de Paris)

Dans ce court métrage, on ne voit que la chaussée, pas la voiture, choisie pour mieux suspendre la caméra. Le son est une piètre doublure de sportive, hélas !

ruban

Ronin avec Robert de Niro

Fausse Mercedes 6.9 dans Ronin

Evidemment ce n'est pas une Mercedes 6.9 car il manque les lave-phare.

Voir autres photos extraites

ruban

La Mercedes de M. Eddy dans Lost Highway

La Mercedes de M. Eddy dans Lost Highway - avant

Monsieur un peu violent, à l'image de sa voiture, d'une puissance de 1400cv (!) or clairement le moteur présenté n'a aucun rapport avec le M100. La voiture n'est pas une 6.9 car pas d'essuie-phare. Il manque une baguette sur la calandre. Remarquez le renfort inférieur (ou crochets desssous) pour les besoins du film. Elle roule sans plaque d'immatriculation... en bref un gros maquillage pour Hollywood !

La Mercedes de M. Eddy dans Lost Highway - arrière

C'est une version 'Euro' (phares carrés et non ronds, compteur) mais déguisée avec les pare-chocs américains.

La Mercedes de M. Eddy dans Lost Highway - compteur

Hélas l'extrait video est maintenant bloqué par le propriétaire des droits d'auteur (idiot car ça ne peut que donner envie d'acheter le DVD)...

La classe S de Mercedes

Histoire de la Classe S de Mercedes-Benz Cliquez pour voir la video officielle (en allemand) sur la classe S depuis l'après-guerre (cliquez sur 'Historie' en bas)

C'est une chronologie des différentes classe S (et les crash-test + ABS sur la W116...)

avril 2013 : Paris capitale de la Classe S !

Les Allemands reconnaissent, à juste titre, que Nice, Paris et la France furent le berceau qui permit à Daimler et Benz de décoller commercialement -avant de fusionner vingt ans après. En 1902, un document interne de la Daimler-Motoren-Gesellschaft (Compagnie des Moteurs Daimler) estimait que la France représentait "La Capitale de l'automobilisme" car "dans aucun autre pays il n'a pris pied aussi fermement".

En outre, les Grandes Mercedes ont le plus souvent été dévoilées au public au salon de... Paris (et non Francfort) ! Cette histoire débuta en 1898 au premier "Salon Mondial de l'Automobile" avec les premières 'Mercédès' (les accents se perdirent dans les années vingt).

Ensuite furent présentées à Paris la première Mercedes-Benz à moteur V8 en 1928, la Nürburg 460, puis en 1930 le type 770 "Grande Mercedes" (voiture d'Hitler pour la plus connue...).

En 1972 fut dévoilée au 59e Salon de Paris la W116, première nommée Classe S "officielle".

La 450 SEL 6.9 quant à elle fut montrée en 1975 au 46e Salon de Francfort (IAA Internationalen Automobil-Austellung, Salon de l'Automobile International) et aussi au Salon de Paris à l'automne 1975. Mais elle ne fut commercialisée qu'à partir de mai 1975, soit bien longtemps après que sa grande soeur, la dernière 300 SEL 6.3 n'ait été livrée !

En 1998 fut présentée la Classe S W220 pour le 100e anniversaire du Salon de Paris.

Autant dire que MB a un ticket au Salon de Paris depuis ses débuts !

source : Mercedes Veteran Club

O tempora O mores !

Une Mercedes W116 découvrable rallongée avec piscine

septembre 2012 : 40 ans de Mercedes classe S !

La Classe S Mercedes, à ne pas confondre ici-bas avec la fiche "S"(fiche de sûreté d'État) ! émise par la direction générale de la sécurité intérieure, elle permet aux enquêteurs de surveiller des individus sans poursuite contre l'intéressé

Un article récapitulatif en allemand ou anglais, facile à traduire sur Google traduction  !

Les classes S sont produites depuis septembre 1972, soit 40 ans ce mois-ci. (en allemand)

Daimler en anglais

S Class 40 years

"Mit mehr als 3,5 Millionen Limousinen, die alleine seit 1951 verkauft werden, ist sie das weltweit erfolgreichste Fahrzeug der Ober- und Luxusklasse."

Traduction : Avec plus de 3,5 million de limousines vendues depuis 1951, la Classe S Mercedes est la plus vendue au monde des voitures de classe supérieure et de luxe.

Source : Mercedes Veteran Club

Mercedes Maximus

Sous ce titre présentait en mars 2007 le magazine allemand Oltimer Praxis la Mercedes 6.9. Sous-titre : "La grande complication : Mercedes 450 SEL 6.9".

Article intéressant car il fait le tour de nombreux points propres à la Mercedes 6.9. Le propriétaire, Rainer Zenker, a visiblement souffert à restaurer presque complètement sa voiture. Moteur, injection, suspension, chromes, garnitures, etc.

Comme il le dit lui-même : "Remettre sur la route une 6.9 n'a rien a voir avec une autre classique (il avait un SL 107 auparavant). Sur presque toutes les anciennes, c'est la carrosserie le point noir. Mais comparé à la complexité de la mécanique et hydraulique, la corrosion reste un point mineur sur une 6.9. (...)

"-La 6.9 est vraiment impressionnante, parce qu'elle ne fait rien pour impressionner. Aujourd'hui difficile à admettre, et malheureusement beaucoup de voitures gardent les traces de ce manque de compréhension, principalement sous la forme de séquelles d'accident, parce que de nombreux propriétaires voulaient sentir la violence que peut libérer la voiture." (traduit de l'allemand)

Simplement brutale !
ou sauvage, voire gothique... mais elle peut aussi être courtoise et féline !

Mercedes 450 SEL 6.9 en forêt

Cote LVA 2012

Selon LVA, la Mercedes 450 SEL 6.9 cote en 2012 (état +) : 13000euros

Que signifie ce prix, un peu hors du temps ?
"La cote de l'automobile de collection est basée sur les résultats de ventes aux enchères, les seuls chiffres publics réels".
"Toutes les cotes indiquées s'entendent pour des autos en bon état de marche et de présentation"

Mon point de vue : cote utile en général comme cliché du marché, mais très fragile pour les véhicules rares ! Les véhicules vendus aux enchères sont de qualité extrêmement variable, les "experts" sont bien souvent eux-mêmes très partials et tout à fait capable de déguiser les ventes, exempli gratia ci-dessous.

À 13000 euros, vous toucherez en Allemagne une 6.9 Euro état 4 (à restaurer) voire 5 (épave) et vous pourrez rajouter au minimum minimorum 15 à 20000 euros de restauration. J'irai même jusqu'à dire qu'en dessous de 10000 € de frais vous ne pouvez prétendre qu'à une simple remise en route (pneus 1500e, freins 500e, vidanges-courroies 300, pompe à eau 2000, échappement 2000, climatiseur 200, etc.).

cf. par exemple autoscout24.de où les premières 6.9 sont à 15000euros (à restaurer et hors version US)

La définition de "l'état +" est on ne peut plus vague et cache plein de bonnes choses pour les garagistes et autres vendeurs de pièces.

Je mets d'ailleurs au défi quiconque de rouler 1000km sans aucun souci mécanique ni fuite avec une 6.9 à 13000 euros. N'oubliez pas que ce sont de véhicules de plus de 30 ans d'âge.

Autre cote très différente pour une MERCEDES 450 SEL 6.9 de 1976. Sur ce site http://www.classic-car-tax.de/ du magazine allemand MotorKlassic vous POUVIEZ calculer en ligne la cote de votre véhicule de collection gratuitement avant de l'assurer ! Ce lien est brisé (2015), le service est dorénavant payant 350€ !

Cote 2012 pour une MERCEDES 450 SEL 6.9 de 1976 : 28500-38500 € pour un véhicule bien entretenu (état 2 sur une échelle de 1 neuf à 5 épave), et 7800-10600 € pour un véhicule à restaurer (état 4).

Remarque importante : les 20000€ de différence ne suffiront pas à restaurer l'état moyen (d'autant plus si vous faîtes appel à des professionnels) ! Je vous conseille instamment de préférer le véhicule bien entrenu !!! A moins de l'envoyer pour restauration en Europe de l'Est par exemple (ils connaissent bien les Mercedes).

filles fans de Mercedes 450 SEL 6.9

Enfin, petit point qui a son importance pour la cote, plus le véhicule est rare à l'origine et moins la cote a d'importance, car il n'y a pas de marché et elle devient non-représentative. Ça concerne les 6.9 (7380 exemplaires), mais aussi un autre cas à titre d'exemple qui trahit cette même "cote" LVA (qui met évidemment plus en valeur les tacots français...) :

rouge Mercedes 280 SE cabriolet 3.5L : "Nous cotons habituellement 115000euros ces cabriolets Mercedes V8. Celui-ci, vendu à Paris en février dernier, bénéficiait d'une restauration récente et très soignée et de nombreuses options qui ont poussé plusieurs amateurs à aller bien au-delà. Rien que ses cinq jantes alliage neuves en 15' (commande spéciale) ont coûté 5000euros."

cote € 80.800 - € 109.200 selon Classic-car-tax.de

Ce qui fait que la photo du même véhicule est badgée une fois 115000euros en page 118, une autre fois 154877 euros page 138, et crédité d'une augmentation de prix de "+278%" (p. 118) !!! Le merdier...

Donc : il y aurait une cote "Etat +" et une autre cote pour des modèles vraiment restaurés ? C'est un aveu d'impuissance face aux puissances maléfiques de l'argent et des produits allemands. Une cote mal ajustée tout simplement... C'est vrai aussi, au crédit des journalistes, que les cotes sont faites pour évoluer.

Vous savez quoi ? Avec de telles cotes, suivez plutôt vos goûts personnels et votre instinct ! D'ailleurs, mieux vaut enfiler une vraie cotte pour restaurer votre véhicule et valoriser votre plaisir.

Ventes aux enchères

Encore une fausse Mercedes 450 SEL 6.9 aux enchères rouge 2018 : vente aux enchères truquée : "Mercedes Benz Mercedes-Benz - 450 SEL 6.9 (W116) - 1976, achetée à Tenerife pour le général de l’armée dans les îles Canaries (conserve la radio dans la boîte à gants). Elle est ensuite passée à un propriétaire privé de la péninsule. Le vendeur est son troisième propriétaire.

Moteur V8, 6.9 litres, de 224 CV avec 330 000 km. Fraîchement repeinte dans sa couleur originale 867 vert calédonien. Elle a été entièrement démontée, fenêtres comprises.

--
VOUS AVEZ BIEN LU : il s'agit d'une 6.9 à moteur de 224cv
DONC une Mercedes 450 SEL
1. voyez la plaque : W116033 12 049167 donc pas W116036...
2. voyez la photo du moteur : le bouchon d'huile moteur se trouve sur le couvre-culasse !
3. Notez l'éloignement du vendeur planqué à MADRID


CONCLUSION : ENCORE UNE PURE ARNAQUE ! par CATAWIKI (qui porte sa cata sur son front)

https://encheres.catawiki.eu/kavels/21137025-mercedes-benz-450-sel-6-9-w116-1976

PS : Mercedes450SEL69.com n'a évidemment rien contre les 450 SEL qui imposent le respect comme la 6.9, ni contre l'Espagne soit dit en passant.




Mercedes 600 Pullman Landaulet noire 1971 vendue
rouge 2014 : on peut lire dans Classic & Sports Car n°19 de mars 2014 p.46 : "Etonnante enchère de 537600€ pour cette Mercedes 600 Pullman Landaulet 6 portes en état "sorti de grange". Mais, cher monsieur, il n'y eu en tout et pour tout que 59 Landaulet sortis d'usine (version LWB châssis long). Il y a eu 26 six-portes produites. Donc une rareté de pur luxe ! Le même véhicule est, comme de bien entendu, omis des résultats européens dans le même canard. Ça ferait une grosse tâche... Le même chroniqueur de cette revue qui s'auto-proclame "n°1 mondial des magazines de voitures anciennes" -à pouffer de rire- s'apesantit longuement sur les modèles français qui n'atteignent pas leur soi-disante "cote", modèles héroïques certes mais SANS la clientèle fortunée correspondante (comme celle qui sévit pour les modèles d'Outre-Rhin et d'Outre-Atlantique...). Et oui, Mesdames et Messieurs, la France est pôvre. Je passe sous silence d'autres âneries qu'on pourrait relever dans le même article, comme "M. X au marteau à côté de la commissaire-priseur" : à moins de confondre marteau et faucille (ou autre truc coupant), qui tient le marteau alors, Mister X ou la commissaire-priseuse (de Folle Enchère) ?! Bref, du ragot.


Voir ce lot sur https://www.rmsothebys.com/en/auctions/PA14/Paris/lots/r126-1971-mercedes-benz-600-six-door-pullman-landaulet/180994

Lire bien d'autres infos plus sérieuses sur la Mercedes Grand 600


rouge 2012 : vente aux enchères carrément truquée : une "Mercedes 500 SEL Heuliez" de 1984 était à vendre au Mans Classic 2012 par une "grande maison de vente aux enchères" (je jette un voile pudique sur un nom connu).

Sauf qu'à bien lire, le numéro de série commençait par WDB126032. Les amateurs auront compris que le châssis de cette rallongée était à l'origine une 380 SE et non une 500 SEL ! Caramba !

Type mine
380 SE : WDB126032
500 SEL : WDB126037 (pour info WDB "Wagen Daimler Benz" = véhicule Daimler Benz)

En fait de 8 cylindres, c'était donc un moteur M116 de 3.8L et non pas le M117 de 5.0L ! et un châssis court qui fut rallongé ?! Historique pas limpide du tout, mensonge d'expert, du "tout mauvais".


Conclusion : les ventes aux enchères s'adressent à un public averti (ou inconscient). Et les experts sont des drôles d'oiseaux... Alors pour en tirer une cote, méfiance, méfiance.



Automobile de collection : consommation ou investissement ?

Ici je place un petit apparté économique, qui pourrait au mieux vous faire hésiter à engoufrer des sommes folles dans votre petit plaisir de véhicule de collection !

Les automobiles de collection sont souvent présentées dans la presse dite "spécialisée" comme un "placement" au même titre que les oeuvres d'art. Placement pour certains peut-être, mais plus risqué qu'on croit !

D'une part, les frais de maintenance sont élevés, que l'on roule ou non. Même un véhicule arrêté dans un garage chauffé réclame ses vidanges, ses changements de joints, car les caoutchoucs s'usent surtout à ne pas servir... et si les consommables ne coûtent pas bien cher, la main d'oeuvre si, quand il faut par exemple démonter un pont pour accéder à un malheureux joint torique.

D'autre part les amateurs sont, comme pour les oeuvres d'art, bien lunatiques. Il y a des modes qui, par exemple, encensent actuellement les Citroën plutôt que les Renault, les Mustang plus que les Camaro, etc. C'est d'ailleurs l'intérêt des cotes que de constater ces variations d'humeur.

Enfin, dès que vous utilisez le véhicule, vous le CONSOMMEZ et sa valeur vénale diminue. Soit dit en passant, ASSUREZ-le bien car comme chacun sait rien n'est plus aléatoire qu'une route. Un accident, c'est aussi de la consommation !

Il est vrai qu'en termes de durabilité, les véhicules des années passées étaient autrement plus robustes qu'aujourd'hui. Ceci justifie amplement l'intérêt qu'on peut leur porter. De nombreuses pièces d'origine peuvent être réparées ou recyclées et fonctionnent encore admirablement après des décennies. Alors que de nos jours, l'obsolescence (programmée en usine) engendre la décadence après 5 années de route, ou guère plus. C'est donc bien l'intérêt des modèles passés, sans parler de leur simplicité mécanique ou électrique.

En outre, une automobile ancienne se dépréciera beaucoup moins vite qu'une moderne. Un véhicule neuf perd l'essentiel de sa valeur les premières années (-20%/an environ) le calcul est rapide !

Mais ne rêvez pas trop fort ! L'usure fait son chemin, quels que soient les soins d'origine apportés à la qualité.

CONCLUSION 1 : le risque de perdre de la valeur sur un véhicule de collection est plus grand qu'on le pense habituellement, quelles qu'en soient les raisons -simple usure du temps, des kilomètres ou dommages matériels par accident-. Et ce contrairement à une toile de maître bien à l'abri, qui ne risque pas grand'chose à part les voleurs. Et en plus aujourd'hui aussi il y a des véhicules de collection volés, copiés, détournés (un risque de plus à assumer)...

Maintenant, si on admet que ce risque sur la valeur d'un véhicule de collection est élevé, est-il compensé par son rendement, autrement dit est-on est susceptible de récupérer ses billes un jour au centuple ? Pas si sûr. Il y a certes actuellement une envolée des prix en collection, liée à la crise boursière (report des investissements vers les "valeurs refuge" comme la pierre et les objets de collection). Il y a aussi un engouement des nouveaux retraités pour les véhicules de leur jeunesse.

Mais la vraie envolée ne concerne que quelques véhicules "phares" qui tirent la cote vers le haut, bien souvent entièrement restaurés ou comme neufs (état 1 ou 2 en Allemagne sur une échelle de 1=neuf à 5=épave). Ces véhicules n'ont pas été "consommés".

Derniers exemples en date lus dans la cote LVA : la 2 CV neuve du musée Harrah (Las Vegas) vendue pour 59568 euros.
Un Peugeot 404 pick-up UXD niçois conservé à l'état de neuf vendu 23827 euros.

Il y a aussi une envolée sur les raretées à l'historique limpide (Mercedes type W 196 R de 1954 conduite par FANGIO), mais ce sont... des exceptions !

Mais là ATTENTION : comme bien de consommation, OUI Ça vaut le coup de se faire plaisir avec une guimbarde !

Le véhicule de collection apporte à l'amateur une satisfaction inégalée, qui compense en général bien largement les efforts d'entretien, de recherche de pièces ou d'information. C'est donc bien en tant qu'objet de consommation (et donc de plaisir) qu'il faut voir un véhicule de collection.

Si vous cherchez la plus-value ou le retour sur investissement, ce sera soit un gros coup de chance (une mode soudaine qu'on peut observer actellement -pour combien de temps ?), soit la récompense d'efforts de restauration souvent largement supérieurs à ladite plus-value.

Car on SOUS-ESTIME TOUJOURS LES FRAIS de réparation et d'entretien. Un amateur me vante sa pagode 230SL dont la valeur a fortement augmenté, mais pour ajouter ensuite qu'il a dû changer de boîte de vitesse, etc. À la limite, achetez un véhicule rare à fort potentiel (... selon votre flair), mais n'y faîtes absolument rien en restauration, et ressortez-le de grange dans 10 ou 20 ans. Vous aurez peut-être gagné votre peine. Et encore, car un parking occupé à temps plein plombera votre résultat financier !

Donc, si vous me suivez, l'achat d'un véhicule de collection à titre d'investissement est non seulement bien risqué, mais en outre peu rentable dans la majorité des cas ! Le jeu n'en vaut pas la chandelle financièrement.

CONCLUSION 2 : le retour sur investissement est faible dans l'immense majorité des cas (alors que les tracas sont bien là)

Autre suggestion : achetez un bon véhicule encore tangent en collection (pas encore 'classique'), roulez sans faire de gros frais, puis si sa cote augmente, revendez-le au prix d'achat... (beaucoup de si)

Ou encore adoptez une populaire bien démodée en croisant les doigts, car ce sont elles qui font les plus grosses plus-values, pas les véhicules de luxe ! Par exemple une R4 achetée voici dix ans a vu son prix largement doubler depuis. Aujourd'hui, il faudrait miser sur une 205 et bientôt une bête Nissan, etc.

CONCLUSION 3 : une vraie bonne voiture de collection, c'est celle qui fait plaisir à l'acheteur, qui demande de la patience à entretenir mais qui se laisse consommer avec délectation sur la route, lorsque les enfants se retournent vers elles avec une tête étonnée... voire même à bichonner au garage et qui, dix ans plus tard, sera encore là pour vous servir !

Personnellement, je pense qu'une ancienne n'a pas une vocation d'investissement mais simplement de consommation. La vie est trop courte... et comme disait Louis RENAULT, "Vivre c'est consommer".

fille fan de Mercedes 450 SEL 6.9

 Avis
 email (facultatif)     
   Trouvez-vous cette page utile ?       
search engine by freefind


eXTReMe Tracker

Essuie-glace moins cher !






























 Avis
 email (facultatif)     
Fermer    Trouvez-vous cette page utile ?       


search engine by freefind